Être politique au travail :
4 bonnes raisons de travailler votre réseau

Aujourd’hui, j’aborde un sujet sensible pour beaucoup de femmes dans le monde du travail : celui de la politique en entreprise.

J’ai noté que vous étiez nombreuses à me dire que la politique au travail ne vous intéressait pas, que ce n’était pas pour vous. 

Alors, vous ne faites pas ou peu de politique.

Pourtant, avoir le sens politique est essentiel lorsque l’on a des postes de management, de direction ou quand on est entrepreneure.

Il est grand temps de détruire l’idée selon laquelle être politique au travail serait mauvais ou diminuerait votre valeur humaine.

Et vous, que pensez-vous de la politique au travail ?

etre poliitque en entreprise

Pour écouter le podcast, c’est ici :

Vos erreurs de pensées à propos de la politique

Vous êtes nombreuses à me dire :

Que vous n’aimez pas la politique au travail.

Que vous ne vous sentez pas à l’aise.

Que vous avez trop à faire pour ça.

Que c’est trop hypocrite pour vous.

Que c’est un monde d’homme.

Alors, vous ne faites pas ou peu de politique.

Si vous redoutez cela, c’est notamment parce que parler de « politique » en entreprise est bien souvent connoté de façon péjorative.

Vous pensez manipulation, mensonge, rapport de force, monde masculin, hypocrisie.

Vous vous dites que vous n’avez pas les épaules pour, ou au contraire que vous ne voulez pas vous abaisser à ce que vous considérez comme des petitesses.

Ces pensées sont contreproductives. Elles contribuent à créer dans votre esprit une aversion pour la politique. Et le problème, c’est qu’en ne vous positionnant pas au sein de l’entreprise, vous avez plus de difficultés à atteindre les résultats que vous souhaitez.

 

Pourtant, avoir le sens politique en entreprise ou dans votre secteur est essentiel lorsque vous avez des postes de management et/ou de direction. C’est également essentiel si vous êtes entrepreneure car, même seule, vous avez au sein de votre secteur de nombreux interlocuteurs à convaincre.

Avoir le sens politique, c’est aussi vous rendre visible en faisant entendre votre voix en réunion, quelques soient les sujets. Alors si vous souhaitez vous améliorer sur ce point crucial, remplissez le formulaire suivant pour regarder le cours gratuit : Faire entendre sa voix en réunion.

Regarder gratuitement le cours vidéo :
FAIRE ENTRENDRE SA VOIX EN RÉUNION

👇

À quoi sert la politique au travail ?

Maintenant que vous avez mis le doigt sur vos croyances concernant la politique en entreprise, voyons en quoi le fait de lever vos barrières et de développer votre capacité à faire de la politique pourrait être libérateur pour vous. 

1- Comprendre les enjeux de l’entreprise et du secteur

On dit souvent de quelqu’un qu’il est politique quand on a le sentiment qu’il passe de la pommade aux dirigeants, quand il met en avant ses idées de façon stratégique. C’est une vision réductrice et envieuse des personnes qui savent s’y prendre dans l’entreprise.

 

Une vision plus neutre et surtout plus constructive pourrait être la suivante :

Faire de la politique en entreprise 

c’est s’intéresser aux autres, à leurs enjeux, 

comprendre leurs besoins, 

comprendre leur vision, qui diffère en général de la notre.

Cette curiosité permet de mieux comprendre les dynamiques internes à l’entreprise et entre les différents acteurs. Il ne s’agit pas que de vous au sein d’un tout. Il y a une dynamique systémique à laquelle vous appartenez. Et comprendre chacun dans cette dynamique vous donne la possibilité de mieux appréhender le collectif. Cela permet de faire fonctionner l’intelligence collective.
creer des relations

Par exemple,il peut arriver que vous soyez frustrée qu’une de vos idées ne soit pas passée. À l’échelle de votre service et de vos objectifs, il est évident qu’il faudrait la mettre en place. Mais pourtant votre direction ne donne pas son accord. Cela vous énerve, vous vous dites qu’on ne vous écoute pas, qu’on ne vous entend pas, que vous n’êtes pas légitime ou que c’est injuste.

 

Mais qu’en est-il des vraies raisons pour lesquelles votre idée ne passe pas ? Si vous vous intéressez aux enjeux de chacun, vous comprendrez pourquoi une idée passe plus facilement qu’une autre.

Votre idée va peut-être à l’encontre d’un autre enjeu prioritaire au sein de l’entreprise.

Si vous ne vous y intéressez pas, cela peut être invisible à vos yeux.

 

Deux conséquences à cela : 

1. vous ressentez de l’inconfort
2. vous n’avez pas les meilleurs atouts pour vendre vos idées.

En ayant une meilleure vision globale, en étant politique, vous pouvez adapter vos idées pour proposer des solutions qui vous conviennent, mais qui collent aussi au collectif.

Vous avez alors plus de chances qu’elles soient acceptées.

2 - Entretenir de bonnes relations

La politique c’est s’intéresser aux autres, c’est échanger, c’est connaître leurs besoins, c’est servir leurs besoins. Cela passe par des small talks en début de réunion, au détour d’un couloir ou à la machine à café.

 

Les meilleurs leaders collectent nombre d’informations sur leurs équipes dans des moments informels, là où ils sont plus à même de se dévoiler et d’oser parler d’éventuels challenges.

 

Pour la politique, c’est pareil. Pas seulement avec vos subordonnés, mais également avec vos pairs, les managers des autres services, avec vos dirigeants, avec vos concurrents, vos prestataires, vos clients, etc.

Provoquer des déjeuners, prendre 30 minutes de plus pour discuter, c’est faire de la politique.

Cela permet d’entretenir de bonnes relations avec les acteurs du secteur, c’est alors plus facile ensuite de leur demander leur avis ou leur soutien dans nos idées.

3 - Être visible

Être politique vous permet de vous rendre visible et d’assurer votre personal branding.

Quoi de pire que d’être dans une réunion de direction avec des gens que vous avez déjà vus et qui ne vous reconnaissent pas et ne savent pas ce que vous faites ?

Pour être une leader reconnue, pour avoir du poids dans les décisions, pour atteindre votre vision, bien travailler ne suffit pas.


Il faut aussi être visible dans l’entreprise.

 

Il faut que les gens sachent ce que vous faites, sur quels projets stratégiques vous travaillez et les résultats que vous créez.

Le fait d’être politique vous rend visible. En général quand on s’intéresse aux autres, les autres aussi sont curieux. Ce sont des bons moments pour parler de vous, de vos enjeux, de vos succès.

Être politique, c’est aussi savoir communiquer régulièrement ses résultats : en rendez-vous individuel officiel, par email, ou en réunion d’équipe.

Je me souviens de mon manager en expatriation qui m’avait conseillé d’écrire un mail mensuel à mon manager fonctionnel en Corée pour lui parler des initiatives que nous prenions et des résultats créés.

Il m’a appris à provoquer des rendez-vous.

Il avait raison.

Ceux qui le faisaient étaient plus visibles, plus écoutés, plus promus que les autres.

4 - Porter vos idées

Quand vous dépassez vos résistances et que que vous êtes visible, quand les autres vous connaissent, apprécient votre travail et les bonnes relations que vous entretenez avec eux, il est alors plus facile de faire passer vos idées.

Vous avez au sein de l’entreprise des sponsors informels. Vous pouvez demander de l’aide plus facilement. Il y a une forme de collaboration-entraide qui se crée et qui, naturellement, vous aide à porter vos idées et à faire passer vos messages.

Les 6 compétences pour être politique (pas forcément celles que vous imaginez)

1 - La curiosité

etre politique en entreprise

Cela commence par là.

Être politique c’est être curieux des autres, curieux des enjeux. 

C’est plutôt agréable de s’y intéresser. 

Vous allez rencontrer des gens passionnants, parler d’enjeux stratégiques.

Et si vous êtes une leader, vous aimez certainement cela. Alors pourquoi vous en priver ?

2 - L'organisation

La politique de l’entreprise, c’est comme tout ce qui est écrit sur votre fiche de poste, vous devez y consacrer du temps.

Et comme vous êtes déjà bien occupée, il faut planifier.

Vous pouvez par exemple déterminer le nombre de déjeuners que vous voulez faire par semaine. 

Planifier les mails et rencontres individuelles que vous souhaitez faire.

Planifier des pauses café dans la journée.

Je sais que vous pensez que vous avez déjà assez à faire. Mais vous vous trompez.

La valeur que vous créez avec ces moments-là est exponentielle.

Parfois, vous résolvez un nœud en quelques minutes parce que vous avez discuté avec quelqu’un plutôt que d’être restée assise à votre bureau.

D’autres fois, vous aurez l’impression d’avoir perdu votre temps, jusqu’au jour où vous recevrez un soutien inattendu.

3 - Le sens de l'analyse

Être politique requiert la capacité à voir et à comprendre ce que l’autre ne dit pas. Se mettre dans les chaussures de vos homologues, de vos dirigeants vous permet de communiquer de la meilleure des façons.

Cela s’apprend petit à petit, en s’entraînant à le faire.

4 - Être stratège

Faire de la politique c’est aussi être stratège, savoir à qui s’adresser, avec qui communiquer, qui inviter à déjeuner.

Au fond de vous, vous  le savez déjà. Commencer par la personne avec qui cela sera le plus facile pour vous et montez d’un cran de difficulté à chaque fois. Vous trouverez cela de plus en plus aisé.

 

Demandez-vous qui doit vous connaître ? Qui a besoin de savoir que vous existez et les résultats que vous créez pour que vous soyez plus visible et mieux entendue ?

5 - Avoir le sens de la communication

Être politique, c’est choisir ce que vous dites ou pas. C’est avoir le sens de la communication et savoir quoi mettre en avant pour servir vos idées.

C’est un peu comme un discours commercial qui trouve les bons arguments pour vendre un produit.

Le produit peut être génial. Mais si les arguments ne sont pas convaincants, le produit ne se vendra pas.

 

Et c’est très vrai dans les entreprises. Les femmes ne font pas assez de politique, et se plaignent de ne pas être reconnues, de ne pas être valorisées.

Il est nécessaire de communiquer sur la valeur que vous créez pour que cela change.

 

Cela ne s’apprend pas du jour au lendemain. On fait, on se plante et on apprend. Vous pouvez le prendre comme un jeu.

6 - Patience et détermination

Faire de la politique en entreprise, c’est un travail sur la durée.

C’est pour cette raison que cela doit faire partie de votre quotidien.

Le problème, c’est que souvent les femmes s’y mettent seulement quand elles veulent négocier une promotion. Elles pensent que cela va être rapide alors qu’au contraire, ce sont des relations qui se construisent sur la durée.

Soyez patiente et construisez votre réseau sur le long terme. 

etre politique en entreprise

 

Je voudrais conclure sur la note suivante : 

J’ai la profonde conviction que ce qu’on appelle « être politique » est faussement jugé négativement. Cela peut être beaucoup plus amusant et intéressant que ce que vous pensez.

 

Être politique, s’intéresser aux autres, mieux comprendre les enjeux, faire fonctionner l’intelligence collective, tout cela est similaire. Appelez-le par le terme le plus juste et le plus sensé pour vous. 

 

 

Vous en êtes capable.

Pour cela, vous avez besoin de décider de vous y mettre et de vous faire confiance. Vous n’avez pas besoin d’être quelqu’un d’autre. Vous pouvez être vous et développer la compétence d’être plus politique pour servir vos intérêts, ceux de l’entreprise et ceux du collectif.

Un exercice d'application

Pour terminer, je vous propose un exercice d’application pour commencer dès aujourd’hui à être plus visible.

Listez 5 personnes avec qui il serait judicieux que vous ayez un échange informel, 5 personnes que vous voudriez apprendre à mieux connaître au sein de l’entreprise.

 

Puis choisissez-en une et proposez-lui un déjeuner.

Et pour exercer votre leadership en réunion, regardez gratuitement le cours : FAIRE ENTENDRE SA VOIX EN RÉUNION

👇

DEVENEZ UNE LEADER EPANOUIE

VOUS AVEZ AIMé cet episode ?

Ne ratez pas le prochain. Abonnez-vous au podcast sur la plateforme de votre choix.