Les femmes et l’argent : C’est quoi le problème ? - Jenny Chammas

Les femmes et l’argent :
C’est quoi le problème ?

Avez-vous constaté que femmes et argent entretiennent une relation peu apaisée et souvent peu rationnelle ?

L’argent est difficile. L’argent est mauvais. On en veut, mais sans s’en préoccuper ni en parler.

Les femmes sont généralement moins à l’aise pour négocier, pour se vendre, pour vendre la valeur qu’elles créent.

Par conséquent, elles gagnent moins, obtiennent moins dans leurs levées de fonds… et sont même moins à l’aise avec le fait de gagner de l’argent et d’être riche.

Pourtant, l’argent est partout ! Alors pour faciliter votre quotidien, je partage avec vous 4 observations sur les comportements féminins vis-à-vis de l’argent qui pourront sans doute vous aider à prendre du recul.

Et je termine par 4 pensées qui pourraient bien améliorer votre relation à l’argent.

Pour écouter le podcast, c’est ici :

La confusion entre revenus financiers et valeur humaine

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir dévalorisée par le montant de votre salaire, de votre chiffre d’affaires ou de votre compte en banque ? Avez-vous eu la sensation que ce n’était pas assez bien, pas assez élevé pour vous sentir en confiance ?

Vous pouvez également avoir eu ce type de pensées désagréables :

Je suis inférieure à ces gens cools et fortunés qui ont l’air si géniaux sur les réseaux sociaux.

Je ne vaux pas la même chose qu’eux.

Comme si l’argent que vous avez ou que vous n’avez pas déterminait votre valeur en tant qu’être humain…

Cette sensation est très répandue. Elle l’est d’ailleurs aussi bien chez les hommes que chez les femmes :

Si j’avais X € sur mon compte, alors je serais valable.

Si j’avais le même salaire qu’unetelle, alors je serais valable.

Si j’avais un appartement aussi grand qu’untel, alors je serais valable.

Si j’avais une montre aussi belle qu’unetelle, alors je serais valable.

Mais en attendant cette aisance matérielle, vous vous sentez petite et vous vous sentez nulle. Et cela vous amène à établir des comparaisons stériles entre vous et certains membres de votre famille, anciens camarades de promo, collègues, personnes de la même profession, etc.

En réalité, vous avez, comme tous les êtres humains socialisés en Occident, intériorisé votre infériorité face aux caractéristiques valorisées par cette même société : l’individu idéal est blanc, de genre masculin, riche et puissant (entendez par là qu’il occupe un poste à hautes responsabilités).

Individu blanc, masculin, riche et puissant

Même si consciemment vous le réfutez, ce sont des croyances inscrites en nous depuis des centaines, voire des milliers d’années… Nous les avons intégrées malgré nous, et tout ce qui chez nous ne colle pas à ce modèle nous fait nous sentir inférieures.

Si vous souhaitez faire partie d’un monde où la valeur des êtres humains ne se mesure pas à l’argent, cela commence par vous !

Pourquoi choisir de penser que votre valeur se détermine à l’argent que vous gagnez et/ou que vous possédez ?

Votre valeur en tant qu’être humain n’est pas déterminée par votre argent.

Quel que soit le solde de votre compte en banque, votre titre de poste ou la taille de votre appartement, vous êtes valable à 100%.

Vous êtes aussi valable que le patron du CAC 40, que votre amie qui s’achète une maison dans Paris, ou que n’importe qui.

Découvrez notre guide Femme et Leader d'exception
avec les 10 compétences à développer pour réussir sans s'épuiser !


Remplissez ce formulaire pour le télécharger gratuitement.

Femme et argent : La peur de la richesse ostentatoire

Faites-vous partie des femmes qui ont de l’argent, hérité ou gagné, et qui le cachent ? Avez-vous peur de ce que les autres pourraient en penser, que cela choque ou que cela crée de la jalousie ?

J’ai observé que beaucoup de femmes craignaient de montrer ou de parler de leur argent. Elles ont parfois ce genre de pensées limitantes :

Une femme qui a de l’argent est vulgaire.

Une femme qui a de l’argent a plus de chance que les autres.

Une femme qui a de l’argent croit qu’elle vaut plus que les autres.

Une femme qui a de l’argent vaut plus que les autres.

Alors, vous faites en sorte de rester le plus discrète possible.

Vous n’en parlez pas, vous éludez le sujet, vous dissimulez ce que vous vous offrez.

Et ce comportement est si répandu que l’on observe finalement autour de nous très peu de femmes qui ont réussi ou tout simplement de femmes riches… Ce qui n’encourage pas les autres à croire que c’est possible !

Nous entretenons un certain sentiment de culpabilité à avoir ou gagner de l’argent alors que les autres en ont moins.

Comme si cela revenait à leur prendre ce qu’ils n’ont pas.

Comme si vivre pleinement et s’en réjouir revenait à étaler sa richesse avec arrogance.

Femme riche et préjugés

Pourtant, il n’en est rien.

Si vous avez beaucoup d’argent, tant mieux, c’est tout le bien que je vous souhaite !

Mais je vous souhaite également d’avoir des proches à qui vous pouvez sans malaise raconter vos dernières vacances ou montrer la magnifique bague que vous vous êtes offerte. Le plaisir est une chose qui se partage, pourquoi s’en priver ?

De plus, cela montre aux autres que c’est possible, qu’il n’y a rien de mal ou d’insurmontable à cela. Gagner de l’argent n’est pas réservé à une infime minorité de privilégiés.

Cela pourrait bien donner des idées à des femmes de votre entourage et leur donner l’envie d’oser !

Les critiques et l’envie que suscite la femme riche

Avez-vous déjà eu ou entendu des a priori sur les femmes riches ?

Si elle peut s’offrir tout cela, c’est parce qu’elle s’est choisi un mari riche.

Son salaire est élevé, mais c’est probablement grâce à ses contacts, ça ne serait pas le cas n’importe où ailleurs.

Sa boîte cartonne, elle a vraiment eu beaucoup de chance d’être au bon endroit au bon moment.

La chance ? L’arrivisme ? Les bons contacts ?

Et si nous disions plutôt que ce qu’elle possède est le fruit de la valeur qu’elle a su offrir au monde ?

Tant mieux pour elle, réjouissons-nous : si elle peut gagner de l’argent, alors je le peux aussi !

Cette femme riche ne doit plus être un objet de dénigrement ou de médisance. Elle doit être une source d’inspiration !

La crainte de parler d’argent

Finalement, êtes-vous de celles que les discussions au sujet de l’argent mettent mal à l’aise ?

Si vous trouvez que l’argent est sale, mauvais, difficile à obtenir ;

Si vous pensez ne pas valoir l’argent que vous demandez ;

Si vous percevez que l’argent est un objet de convoitise à cause duquel les gens se déchirent ;

Alors vous devez vraisemblablement redouter toutes les négociations qui lui ont trait :

Vous n’osez pas renégocier votre bail.

Vous avez peur d’investir.

Vous redoutez de vendre vos produits ou vos services.

Vous ne comptez pas toutes les heures que vous avez travaillées.

Vous facturez en dessous du travail que vous avez réellement effectué.

Vous vous dites que ce n’est pas le bon moment pour demander une augmentation car * insérer ici l’excuse de votre choix* [Vous avez été augmentée l’année dernière ? Vous revenez d’un congé maternité ? Une autre personne de votre équipe a été augmentée ? La situation économique est difficile ?]

Etc.

Bref, vous esquivez la discussion, vous repoussez, vous vous sous-évaluez, vous ne savez pas vous vendre. Dans tous les cas vous ne négociez pas et, au final, vous ne gagnez pas autant d’argent que vous le souhaiteriez ou que vous le mériteriez réellement !

Ne pas savoir se vendre

4 pensées pour améliorer sa relation à l’argent

Alors, parmi ces 4 comportements, lesquels reconnaissez-vous chez vous ?

En prendre conscience est une première étape pour s’en défaire petit à petit et développer une relation à l’argent plus apaisée.

Et aucun doute que cela rendra votre quotidien plus simple, car l’argent est partout !

1. L’argent est neutre

En soi, l’argent n’est ni positif ni négatif.

Il n’est ni bien ni mal d’en gagner, d’en avoir et de le dépenser.

Ce ne sont que des pièces, des billets et des chiffres sur un compte en banque auxquels la convention sociale a associé une certaine valeur. Rien de plus !

2. L’argent est un moyen d’échange

L’argent est un moyen d’échange contre de la valeur.

Votre travail produit de la valeur et vous échangez cette valeur contre de l’argent. Quand vous achetez quelque chose, vous achetez de la valeur.

Le prix est juste quand vous considérez obtenir la valeur désirée lorsque vous payez le prix demandé pour un produit ou un service.

Un prix juste est une interprétation de votre part.

Ainsi, en fixant vos prix, vous pouvez tout à fait décider de penser que c’est le juste prix !

3. L’argent est énergie

L’argent circule : il va, il vient, comme l’énergie.

On peut en avoir beaucoup à un moment et ne plus en avoir à d’autres.

Ça ne dit rien de nous, il s’agit seulement d’un mouvement.

4. L’argent est facile

Penser que l’argent est facile va à l’encontre de notre culture. Mais c’est pourtant un excellent hacking pour notre cerveau : Si vous pensiez que l’argent était facile, quel type de conversation auriez-vous à son sujet ? Qu’oseriez-vous tenter ? Que seriez-vous prête à négocier ?

L'argent est facile

Passons maintenant à la mise en pratique !

Tâchez de prendre conscience de vos comportements vis-à-vis de l’argent. Ces comportements viennent de vos pensées à ce sujet. Demandez-vous ce que ces pensées entraînent comme résultats dans votre vie : Est-ce que vous en êtes satisfaite ? Pourquoi ?

Je vous invite à emprunter les pensées que je viens de vous exposer, elles vous aideront à vous familiariser avec ce langage autour de l’argent… Et à gagner en confiance au quotidien.

Dans mon programme de coaching Leaders ambitieuses, j’aide les femmes à développer une relation apaisée à l’argent pour dépasser leurs barrières et mieux vendre la valeur qu’elles créent. Rejoignez-nous !

Gagnez en confiance pour devenir la leader que vous avez toujours rêvé d’incarner :

Téléchargez le guide gratuit des 10 compétences à développer pour réussir sans s’épuiser.

👇

DEVENEZ UNE LEADER EPANOUIE

VOUS AVEZ AIMé cet episode ?

Ne ratez pas le prochain. Abonnez-vous au podcast sur la plateforme de votre choix.